RECIT BOLIVIE | Le Salar d’Uyuni… Grandiose.

P1010833 20.32.03


LilyBy Lily

 

Le Salar d’Uyuni, un rêve depuis bon nombre d’années pour moi.

Quelques explications géographiques. Uyuni est une ville du sud Bolivien, qui se trouve à côté du salar (qui porte donc son nom), un désert de sel de 12500m2. Autant dire une surface plane à perte de vue, chose rare sur cette planète Terre. Au milieu de ce désert, des îles de cactus, et… rien. Du sel, du sel, du sel.

Le salar d’Uyuni est intégré dans une magnifique région des Andes dite « le sud-Lipez ».

Le grand classique est donc de prendre un tour de touristes en 4×4 de 4jours (un jour par roue motrice donc) pour visiter toute cette région. C’est parti, nous ferons ce tour clé en main, notre expérience du Pantanââââl nous a appris que parfois il faut accepter de se laisser guider.

Surtout que nous rencontrons Annabelle et Tanguy, un couple de Français de notre hôtel avec qui nous sympathisons. Nous ferons donc le tour tous les 4 !

Je ne vais pas détailler tout ce qu’on a fait car 1) cela prendrait trop de temps et j’ai un dîner qui m’attend 2) vous vous endormiriez au bout de 12 pages 3) les paysages sont tellement beaux que les photos parlent d’elles-mêmes.

En très light donc :

Jour 1 : la découverte. Nous commençons par El sillar, des formations rocheuses en mille-feuilles, le tout à perte de vue.

C’est tellement beau que Kersu pourrait prendre cela pour son gâteau d’anniversaire, et oui, une bougie de plus pour lui aujourd’hui !

Le tout suivi de plaines pleines de lamas, cela gambade de tous les cotés, et les quelques touristes que nous sommes en profitons pour nous approcher.. mais pas trop, car comme on dit dans tintin « Quand Lama pas content, Lama cracher, Lama toujours faire ça ! », et dans le doute, on n’a pas envie de se faire cracher dessus sachant qu’on a trois jours sans douche.

Une mise en jambe vraiment très chouette pour ces 4 jours.

 

Le soir, une petite surprise nous attend…. Dans le bled de 17 habitants + 4 lamas, le seul logement est déjà plein de touristes quand nous arrivons. Une vague histoire d’embrouille entre agences (dont nous n’aurons jamais le fin mot de l’histoire), qui aurait fait sauter notre réservation.

Pour remettre dans le contexte : nous nous retrouvons donc à 8 touristes répartis dans deux 4×4, dans le noir, à 20h, alors qu’il fait un froid de chien dehors, ne sachant pas où dormir, et nos 2 guides qui toquent à toutes le portes du village donc la majorité sont fermées. Ca ne vous rappellerait pas un épisode ça, au caïman près ? Heureusement, nous nous entendons très bien avec Annabelle et Tanguy, et l’ambiance reste malgré tout détendue.

Nous en déduisons cependant deux conclusions : 1) les tours clés en main ont eux aussi leur lot d’imprévus 2) je crois qu’on est quand même un peu chat noir, faut bien l’admettre.

Bref, après que les 2 guides aient essayés de forcer quelques portes fermées (oui il n’y a pas de légalité qui tienne dans certaines situations), de rentrer dans l’église fermée, et d’insister auprès des quelques habitants, nos guides reviennent bredouilles. Nous reprenons donc la route pour finir dans un petit hôtel plus loin… nous aurons finalement un toit !

De toutes ces émotions, de la fatigue, et surement un peu aussi à cause de l’altitude, Kersu commence à se sentir franchement malade et va directement se coucher après que je lui ai offert un kinder surprise…. Et oui, c’est ça d’avoir 33ans !

Jour 2 : le top of the top. Nous enchainons des paysages de lacs avec des flamants roses, des couleurs ocres des montagne, le sel blanc, les flamants (roses), l’eau bleu… Franchement, une vraie palette de couleur.

Nous en prenons tellement plein la vue que nous ne savons plus notre paysage préféré à la fin de journée…

Je n’ai rien d’autre à dire que de mettre des photos tellement c’est beau !

 

Jour 3 : Let’s rock. Un canyon le matin, et surtout el « laguna negro » . En gros, après avoir marché dans une énorme prairie pleine de lamas, nous arrivons sur un point de vue digne de la première scène du roi lion. Mais façon roi Lama. C’est superbe, nous admirons les animaux autour du lac, et nous nous sentons tout petit !

Le soir nous dormons dans un hôtel de sel. Tout est en sel du sol au plafond, c’est un peu le conte d’Hanse et Gretel mais façon salé. Nous tombons tous comme des masses, après quelques bouteilles de vin (ça aide, surtout en altitude) !

 

Jour 4 : THE Salar. Départ à 5h pour voir le lever du soleil !

Je mets pause pour l’anecdote du réveil. Kersu met son réveil à 4h30, et moi en backup à 4h45. De toute façon, y a pas de douche à prendre ni de p’tit dej, il suffit de se laver les dents et fermer son sac !

Tout le monde dort dans la chambre… à 4h45 mon réveil sonne, damned, nous n’aurions donc pas entendu celui de Kersu ??? On s’active à méga speed pour partir et ne pas rater le lever du soleil. C’est limite limite car nous partons avec 20min de retard…

Mais pourquoi le réveil de Kersu n’a t’il donc pas sonné ??? L’enquête commence. Ce qui m’étonne c’est que cette nuit j’étais sûre de l’avoir entendu, mais je pensais avoir halluciné car mon réveil n’a pas sonné 15min après. Puis Annabelle dit « c’est marrant j’ai entendu des grillons cette nuit… » ce qui ressemble fort au téléphone de Kersu… C’est alors que nous réalisons que le téléphone de Kersu est 1h plus tôt que l’heure Bolivienne… Mais comment est-ce possible ??? les 4 ingénieurs que nous sommes se creusent les méninges (mais pas trop, faut s’économiser en altitude, surtout avant le café), et nous finissons par comprendre. Son téléphone est sur le fuseau Brésilien, qui est le même que la Bolivie, sauf en passage d’heure d’hiver et nous sommes le 18 octobre ! Le seul matin où il fallait se lever aux aurores de 4h30, nous avons dons tous été réveillés (mais pas trop) à 3h30. Merci Kersu !

Revenons à nos moutons. Le lever du soleil au Salar, c’est juste magique. D’une île aux cactus, nous observons cela complètement ébahis.

Ensuite nous roulons, roulons, sur ce désert de sel… c’est surréaliste !

 

 

Un peu plus loin, nous en profitons pour se faire des photos en jouant avec l’effet de perspective du sol blanc et sans repère. Cela donne quelques photos plutôt marrantes !

 

 

Nous sommes scotchés devant ce paysage, avec les 3 jours précédents que nous avons passés…
Franchement, c’est absolument dingue tous les paysages que nous avons vus.

Ma conclusion sera donc : je l’ai rêvé, je l’ai fait, et j’en rêve encore !

 

LilyBy Lily

 

6 Commentaires

  1. lyne lyne
    26 octobre 2015    

    qu’un seul mot MAGNIFIQUE
    bravo pour tout
    :les textes
    les photos qui vous ressemblent ……………….pleines d’humour et de beauté !!!!!

  2. daniel daniel
    27 octobre 2015    

    Votre émotion devant un tel spectacle nous fait plaisir ..Et nous la partageons ! . Merci pour les nombreuses photos . J’espère qu’il vous reste de la pellicule pour la suite du voyage…:-)

  3. Léo Léo
    27 octobre 2015    

    Waaaaahhhhh !!!! Ca donne trop trop trop trop trop envie !!!!

  4. Melanie Melanie
    27 octobre 2015    

    Merci de nous faire rêver et de nous transporter la bas avec vous! ça c’est du cadeau d’anniversaire ! Gros bisous

  5. Pico Pico
    29 octobre 2015    

    Pfou ! quelles merveilles ! Kiffez bien ! Merci de nous faire « voyager » un peu…… Gros bisous à tous les deux

  6. Bonnet- vitoux Bonnet- vitoux
    29 octobre 2015    

    grandiose et magique!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *