COLOMBIE l Notre séjour à la finca Mayapurita

P1130655

ecoyogaSi nous avons choisi la Colombie (plutôt que l’Equateur), c’est en grande partie pour faire
un volontariat dont on nous avait parlé et qui avait de bonnes critiques sur internet : « L’ecoYogaFarm Mayapurita ».

 

Le topo que l’on avait était le suivant : dans un charmant cadre paradisiaque, nous allions travailler le matin (enseignement, construction, jardinage, …) et bénéficier l’après-midi de cours de Yoga/méditation. Le tout pour 12$/jour. Petit détail, le régime est végétalien (donc pas de viande/poisson, mais aussi rien qui vienne des animaux, donc pas de lait, œuf, beurre….).

Le compromis nous semblait intéressant (même pour Kersu, qui devait quand même s’y prendre à 2 fois pour y réfléchir!), et après 4 mois de voyage, la fatigue se faisait bien sentir.

Une session de remise en forme, prise de soin de soi, recentrage spirituel nous semble donc coller à la situation. Et puis travailler dans la ferme et les communautés autour, reste un des meilleurs moyens de comprendre la culture locale.

C’était donc parti pour un séjour dans cette Finca, cela aura finalement duré 12 jours, une expérience unique en son genre !

Plutôt que de raconter jour/jour et de vous endormir au bout de 4 phrases, voici le feeling global de cette expérience…

Le lieu était effectivement très sympa, un petit havre de paix, même si c’était un peu de bric et de broc parfois.


Ensuite, il faut bien avouer que l’on est resté dubitatif (voir assez déçu) pendant les 2/3 premiers jours. Nous n’étions pas hyper emballés des travaux demandés le matin, qui restaient au sein de la Finca, et qui n’étaient pas palpitant… Au programme, tri des déchets et gestion du recyclage, jardinage avec tri de vers de terre, cuisine, vaisselle, … Bon, pas top top.

Et puis Kersu était en manque de viande, et moi de lait.

Autant dire que le moral avait du plomb dans l’aile, avec pour couronner le tout quelques tensions entre nous, nous vous épargnerons les détails 🙂

Bref. Ce n’était pas gagné cette histoire.
P1130754P1130655Et puis au fil des jours, l’ambiance au sein du groupe de volontaires s’est mise en place et nous a fait retrouver notre sourire. Il faut dire que le groupe était composé d’un italien, une espagnol, une anglaise, un suisse/allemand, un hollandais et une colombienne. Autant dire que l’arche de Noé européenne était presque au complet) !

 

Nous avons également commencé à sympathiser avec les locaux qui vivaient au sein de la Finca. Ca a commencé à bien se marrer dans les rangs, et à tisser des vrais liens d’amitié.

 

Voici en 6 points express notre séjour :

  1. LE REGIME VEGETALIENNous nous rendons très vite compte que tout le monde est réellement dans la Capture d’écran 2016-01-22 à 17.42.31vraie vie végétalien, et ne font pas ça comme nous « juste pour l’expérience ». Autant dire que c’était un peu chaud pour nous, surtout pour savoir comment cuisiner sans beurre pour Kersu, et sans œuf/lait pour moi. Nous découvrons donc les joies des « subterfuges », comme utiliser un max de fruits oléagineux (amandes, noisettes…), des lentilles, et… beaucoup d’huile ! Et oui, finit le mythe du végétalien maigre comme un clou, nous découvrons que c’est une cuisine finalement plutôt grasse et dense !
  2. LA RELIGION

P1140168Si seulement il n’y avait que le végétalisme, ce serait presque trop facile.

Sauf que nous découvrons que le lieu est en fait un « temple religieux » qui suit la religion de « Hare Krishna » .

Cela veut dire un certain nombre de rituels religieux toute la journée, mais pas uniquement.

Cela veut aussi dire d’autres restrictions alimentaires. Petites explications :

– Pas de viande, pas de poisson. Ok, on comprend assez facilement le fait de ne pas tuer les animaux.

– Mais pourquoi pas de produits laitiers ? Parceque l’industrie fait de l’élevage intensif de vaches de poules, etc, etc, ce qu’ils ne cautionnent bien évidemment pas (nous non plus, dans l’absolu). Mais si la vache nous appartient ? Bon là, ok pour certains, mais niet pour d’autres. Certains par religion, d’autres parce qu’il faut que les animaux soient libres et on n’a pas à prendre qqch qui leur appartient, surtout si cela implique la séparation d’une vache et de son petit… Bon…

– Et pourquoi pas de café ? Parceque la culture du café fait des ravages écologiques… Ok…

– Et pourquoi pas d’ail et pas d’oignon ? Parceque ce sont des excitants et que là religion interdit de prendre quoique ce soit qui peut altérer notre esprit…Ok… Nous on dit que ça altère surtout l’haleine, mais bon on suit, on ne déconne pas avec ça.

A cela, il faut savoir que leur religion ajoute les points suivants :

Pas de drogue, alcool, etc. (et donc pas d’oignon et d’ail)

Pas de jeux de hasard.

Pas de sexe (hormis pour avoir des enfants)

Ne pas tester la nourriture quand on cuisine (donc impossible de savoir si c’est bon, bien épicé, etc…), il faut cuisiner à l’aveugle et suivre son instinct.

Ne pas laver la vaisselle de cuisine (plat, casserole,…) et la vaisselle de table (assiette, couverts, verres..) dans le même évier.

Faire une offrande à la pachamama avant chaque repas (rituel où on met un peu de la nourriture dans un plat et on chante « Hare Krisna »

Faire une prière de remerciement en début de chaque repas

Economiser l’eau, donc n’utiliser la chasse d’eau que pour les cas vraiment nécessaires (je ne vous fais pas de dessin…)

Pas d’eau chaude, donc pas de douche chaude.

Bref, tout ça c’est un peu compliqué pour nous, mais on s’y colle… Ou presque, car il faut avouer que Kersu est parti en ville au bout de 3 jours pour acheter de petits gâteaux au chocolat et des M&M’s !!! Hummm:-) Les règles c’est bien fait pour être enfreint, non ?

  1. LE YOGA

Arbre2Ca c’est la super découverte du séjour. Nous avons eu l’énorme chance d’avoir 2 profs de Yoga dans notre groupe de volontaires, en plus de celui qui faisait partie de l’écoyogafarm. Ca veut dire un max de cours de Yoga !

Arbre

J’ai donc suivi tous les cours de 7h-8h (avant le p’tit dej, à foooond moi je vous dit !), ainsi que ceux de 15h30 où Kersu m’accompagnait également.

JenFranchement, j’ignorais que le Yoga pouvait être aussi sportif, avec un vrai travail musculaire qui fait mal partout où t’as des muscles que même pas tu sais que tu les as.

On a même terminé le séjour en réussissant à faisant la position à l’envers où l’on tient « sur la tête », le must du yogiste, on a grave kiffé !

  1. LES ACTIVITES

Comme on était moyen emballé par les activités proposées, nous avons pris les choses en main. Tout d’abord Kersu s’est porté volontaire pour construire des portes qui manquaient pour le local poubelle. MrBrico n’a qu’à bien se tenir, c’est un véritable duo Franco/Suisse qui s’est lancé dans la construction.

P1140193De mon coté, j’ai proposé de donner des cours d’anglais aux locaux, en échange de cours d’espagnol. Une super expérience où je me suis bien marrée, et où j’ai découvert le plaisir de l’enseignement.

Autant dire que mes 3 « élèves » qui avaient pour mission de reprendre mon espagnol à chaque fois que je faisais une faute, s’en sont donné à cœur joie !

Et puis pour terminer le tout, nous avons lancé avec Kersu l’idée de faire des jeux Olympiques avec les enfants du village. Le but, faire tout un tas de jeux et d’activités afin de rencontrer les locaux, de proposer quelque chose d’original et de bien s’éclater !

Mission réussie, ce fut un sacré carton.
Pour admirer tout cela, rien de tel que notre vidéo L&K un peu spéciale ! Rdv sur ce lien !

Au final, malgré un début un peu poussif, nous avons franchement bien aimé notre expérience à la Finca Mayapurita. Une très bonne ambiance, une sacrée expérience sacrée, du Yoga en veux-tu en voilà, et nous repartons avec de beaux souvenirs !

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *