HAWAÏ | Big Island, l’île qui pète le feu!

P1170436 (Copier)

KersuBy Kersu

 

 

Nous quittons la paradisiaque Kauai pour aller sur Big Island. En fait le nom exact de l’île c’est Hawai’i, comme l’archipel, alors pour faire simple et pour ne pas confondre, les âmes ricaines l’ont appelée Big Island car c’est la plus grosse des îles… pas bête.

 

Dès notre pied posée sur la terre de Grosse Île, la différence avec Kauai, mais aussi avec Oahu, est flagrante : ici le sol est aride, volcanique, et on a l’impression qu’il faudra un bon paquet de temps avant que la moindre plante verte pousse dans le coin, à part des Hawaïennes.

 

Et en effet, l’île, qui fait plus de la surface de toutes les autres îles réunies, est dominée par 5 volcans majeurs.

Cette île est la plus jeune, et est encore en formation volcanique avec 2 volcans encore une activité.

Ce joli schéma va vous permettre de comprendre comment ce magnifique phénomène de la Nature, la tectonique des plaques, permet la création de tout ce beau fatras !

P1170553 (Copier)

Ce qui est marrant, c’est que le processus continue de telle sorte que nous savons qu’une île est en train de se former, Lo’ihi, et que si vous revenez dans quelques dizaines de milliers d’années, une micro broutille à l’échelle de notre planète, ici, après votre processus de décryogénisation, vous aurez le loisir de la voir émerger de l’archipel ! Incroyable non ! 🙂

 

Comme vous le pouvez le voir sur le schéma 2 volcans sont donc encore en activité.

Un des principaux cratères peut s’approcher de quelques centaines de mètre, et la vue est à couper le souffle.

Une  « caldera » renferme un grand cratère, qui renferme lui-même un petit cratère. Et ce petit cratère pète le feu ! Les jours de chance, le magma monte assez haut pour qu’on puisse voir de la lave depuis le point d’observation.

Notre jour ne faisait pas partie de ceux-là, mais on a quand même eu du bol, car on est tombé pile poil au moment où 2 petits plops de lave ont surgi de la surface. Magique !!

On a profité à mort du panorama, et la vue de nuit et encore plus impressionnante que la vue de jour, les couleurs feu de la lave du cratère donnant un éclat rougeoyant au ciel, et cela pouvait se voir des kilomètres à la ronde !

Les environs offrent un paysage tout à fait incroyable : une rando au beau milieu d’un ancien cratère, où la végétation reprend petit à petit ses droits, des routes au milieu d’anciennes coulées de lave…

Et oui, car ici, on apprend que ce processus de destruction, de déploiement de Forces de la Nature rasant tout sur son passage, est au final une formidable création de Vie (n’allez pas répéter ça aux Pompéiens, ils pourraient mal le prendre…).

C’est ainsi que sont nés les belles îles actuelles d’Hawaï, et on peut constater par nous-mêmes comment la Vie renaît des cendres des volcans !

Un musée au top explique tout ça vachement bien, et en bons vieux routards clodos que nous sommes, nous squattons les prises électriques du musée pour recharger les batteries!

Mais on s’en fout, on assume et on s’en « lave » les mains.

Et oui, car nous avons continué à planter Super Tomate de ci de là, et aussi continuer, il faut bien l’avouer à jouer un peu les clochards en faisant sécher nos chaussures sur le toit de la voiture 🙂

Ou par exemple comment débarouler en mode backpackers M&M’s orange au milieu du quartier le plus chic de l’île!

Les nuits au  camping ne sont pas de tout repos, surtout qu’on ne chôme pas en journée.

Le nord de l’île est beaucoup plus « vieux » et la Nature a déjà repris ses droits, nous offrant quelques paysages de côtes sauvages, de végétation luxuriante et de chutes d’eau magnifiques.

Saurez-vous retrouver le caméléon?

Saurez-vous retrouver le caméléon?

Un des spots sympas est la Waipio Valley, mais nous resterons bloqués à l’entrée, la vallée étant fermée pour cause de forte présence de Dengue… On en profite du coup pour se badigeonner abondamment de super produit anti-moustique 🙂

L’Ouest de l’île est constitué de plages splendides, et on s’en donne à cœur joie en snorkelant de ci de là.

L’eau est cristalline (ça coule de source).

Et nous pouvons admirer des couchers de soleil de toute beauté !

Au Sud, nous poussons jusqu’à South Point (décidément, les Ricains sont hyper inspirés en termes de nommage de lieu !), qui est le point le plus au Sud des Etats-Unis, rien que ça ! Et oui, car les îles d’Hawaï sont situées à peu près au niveau du Mexique, et donc plus au sud que la Floride.

cqfd.

Ici, le vent souffle dans les bronches et les arbres, et je gage que vous trouverez rapidement dans quel sens il souffle .

P1170613 (Copier)

Enfin l’agréable surprise est la ville de Kona, avec ses petits magasins, son artisanat, sa balade en bord de mer, ses Bubba Gump Shrimp, et surtout l’occasion de se faire un boooon restau. Les pâtes lyophilisées à 80cents le paquet commencent un peu à nous lasser 🙂

La déesse hawaïenne des volcans, Pelé, nous aura accompagnés et ravis durant ces quelques jours. Nous pouvons sereinement enchainer avec l’île de Maui.

P1170579 (Copier)

 

 

1 Commentaire

  1. Léo Léo
    22 mars 2016    

    C’est sublime !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *