HAWAÏ l Oahu, l’île des surfeurs

North Shore Hawaï

Lilyby Lily

Hawaii…

Un nom qui fait rêver, un archipel d’îles au milieu du Pacifique, bien loin de notre hexagone !

Avant notre break de 10 jours, on s’est dit, « Ok, on se retrouve à Hawaï le 17 février ».

Rien de moins, et surtout rien de plus. Le tout sans téléphone pour se joindre…

Inutile de préciser que l’arrivée a été très rock&roll !

Je me suis pointée la première à l’aéroport d’Honolulu, vers 6h du matin heure hawaiienne, le décalage horaire dans les pattes, avec pour mission de trouver un logement pour le soir. Et oui, car nous n’avions absolument RIEN préparé, RIEN lu, RIEN cherché sur Hawaï. On s’est juste  dit, « Tiens et pourquoi on ne s’arrêterait pas à Hawaï entre l’Amérique du sud et l’Océanie ? ».

Les rois de l’organisation moi j’vous dis.

Me voilà donc à l’aéroport pour 6h à attendre Kersu. Après moult recherches, pas l’ombre d’un accès wifi. Je croise alors le chemin de l’office de tourisme local… qui me dit « Whaaaaaat ? You didn’t book anything ??? You’re OUT of your mind ! Everything is fully booked, and if not, each room will cosy at least 100$ !! ».
Comprendre : « Vous êtes complètement à la rue, bande de routards. »

Bref, après de multiples tentatives pour trouver un hôtel, je finis par un zéro pointé. Heureusement que je retrouve Kersu remonté à bloc après sa croisière, et prêt à en découdre avec les Américains.

Nous filons donc à Honolulu, trouvons le moins cher des hôtels hors de prix, et pendant pas moins de 24h, nous turbinons dans tous les sens pour nous organiser. On a même envisagé la possibilité de repartir directement d’Hawaï n’ayant pas le budget pour assurer 3/4 semaines à 100$ la nuit.

Petit point résumé de la situation : il y a 4 îles principales à visiter  à Hawaï (sur les 8 qui composent l’archipel), il faut nécessairement une voiture pour le faire (ce que nous n’avons pas), les hôtels coûtent donc au moins 100$, les airbnb ne sont pas beaucoup mieux, les campings sont plutôt entre 10 et 40$ mais il faut acheter des permis de camper qui s’achètent au moins une semaine à l’avance sans compter que nous n’avons pas de tente, etc etc…

Résultat des courses de 24h de turbinage : nous louons une voiture via Turo (une location de voiture de particulier à particulier) et filons au Walmart du coin pour acheter notre nouvelle maison : une maaaagnifiiiique tente igloo toute rouge à 29$ que nous baptiserons instantanément : « Super tomate ».

P1150887 (Copier)Nous filons alors pour le North Shore d’Oahu, La Mecque du Surf, voir les plages qui composent les plus grandes compétitions de surf mondiales.

Une fois Super tomate plantée (ha ha ha), nous passerons plusieurs jours dans le nord de l’île, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’on a a-do-ré.

 

Tout est surf. Les restaurants ont tous des télés branchées chaîne de surf, les bars idem, les magasins sont tous brandés surf, les panneaux de circulations, les boîtes aux lettres, les devantures de maison… Sans compter toutes les planches sur les voitures et bien sur dans l’eau !

 

Les petites villes du coin ou donc beaucoup de charme à notre goût, avec leur maisons colorées et toutes en bois, et l’ambiance absolument mythique !

Lors de notre passage, un swell énorme est arrivé. Des vagues de plus de 10m, allant jusqu’à la fermeture de certaines plages au public, la coupure de routes, un truc de dingue… On a même failli perdre super tomate qui était plantée un peu trop près de la plage et qui a failli se faire chatouiller par quelques vagues pendant la nuit…

Inutile de préciser que nous n’avons pas tenté de mettre le pied sur une planche dans ces conditions, sans compter que tous les spots sont du corail, et que ça ne laisse pas beaucoup de place à l’erreur de débutant 🙂

 

En revanche on en a pris plein les mirettes, et on a même rencontré un shaper de planche de surf pour faire notre 16ème Learn&Kiff !

A part le surf, Oahu c’est aussi de la plongée, avec des sessions de snorkeling fort sympathiques ainsi que l’observation de baleines qui passent pas loin des côtes, mais je laisse la description des cétacés pour l’île de Maui, championne en terme de baleines.

Tout ça est tellement beau, que ça donne envie de le voir d’en haut… Il se trouve que notre premier camping est  coincé entre une superbe plage et…. un centre de parachutisme… Hasard ? Vous avez dit hasard ? Hummmm… j’aurais du me méfier quand kersu a choisi le camping 🙂

Kersu est forcément à bloc à l’idée de faire un saut à Hawaï. Pour ma part, l’idée fait son chemin… Si je ne suis pas particulièrement attirée par le plaisir de la vitesse et de la chute libre, je dois bien dire que voir le paysage du North Shore d’en haut est tentant.

IMG_0055 (Copier)Après « quelques » reflexions, je me décide. C’est parti mon kiki, je vais le faire ce *!#?!* de saut en parachute !! Une fois l’inscription faite, nous avons le droit au show américain dans toute sa splendeur où l’on vous explique dans une vidéo que vous devez être conscient que vous allez faire un sport dangereux et que (je cite) « l’hélicoptère n’est pas parfait, le pilote non plus, votre instructeur non plus, et d’ailleurs… vous non plus. Tout le monde peut faire une erreur, une petite, une moyenne, ou même une grosse erreur. Le tout pouvant amener à de sérieux accidents, voire la mort. Dans tous les cas, vous ne ferez en aucun cas un procès à la suite de ce saut… » Bref, welcome in the USA ! Je vous laisse admirer ma tête dépitée en regardant cette vidéo faite pour me faire changer d’avis, alors que j’avais déjà un peu envie de changer d’avis 🙂IMG_0058 (Copier)

IMG_0059 (Copier)Mais bon, quand il faut il faut, je me suis donc lancée pour un tandem, dans le même avions que Kersu qui faisait un saut solo… Lors de la montée de l’avion (environ 4700m), inutile de dire que j’étais moyennement rassurée, heureusement qu’on voyait un superbe paysage vue d’en haut ! Une fois la porte de l’avion ouverte, je dois bien dire que je me suis dit « Non mais ça va pas la tête, on ne va quand même pas sauter comme ça dans le vide!!!! »… Et bien si. Faut dire que j’étais accrochée à mon instructeur, donc quand il saute… tu sautes !

Sincèrement c’était ma-gni-fique, sensationnel, complètement ouf. La chute libre était tellement longue que je me suis même demandée à un moment si le para était ouvert ou non. J’ai même vu des baleines pendant la descente… un truc de dingue, quel kif !


 

IMG_0012 (Copier)Après ce trip, retour à Honolulu, autant dire, une grosse ville très américaine. Vous y trouverez tout ce que vous voudrez, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.IMG_0015 (Copier)

La plage de waikiki reste un lieu mythique car berceau du surf (oui, encore et toujours lui!), et nous avons à cette occasion testé les vagues du coin, et faut avouer que surfer à Hawaii, c’est un beau trip !

 

Notre fin de location de voiture sur cette première île d’Oahu, nous a réservé une petite surprise. Nous avions une adresse où retrouver notre loueur (qui était donc Mr tout le monde, et non pas une agence). Nous tournons, tournons, sans trouver l’adresse…

Stéphane va alors demander à des passants et on lui indique… un strip club.. Oui oui, un strip club. Il y retrouvera notre propriétaire de voiture, nous expliquant que sa famille est l’heureuse propriétaire du premier et plus gros strip club d’Hawaï… Pas de complexe, tout est assumé ici !


 

L’ambiance nous change évidemment de nos 5 mois en Amérique du Sud, et si cela nous a déstabilisé au début, il y a aussi un certain plaisir à retrouver le confort des infrastructures…. Et certains inconvénients aussi ! Les américains y vont de leurs règles dans toute leur splendeur. Ce n’est pas la première fois que nous venons aux états-unis mais le changement culturel est toujours frappant.

En vrac, quelques « règles » à l’américaine :
Interdiction de traverser en dehors des passages piétons (sous peine d’amende, réellement mises !). Vous imaginez le choc pour 2 parisiens…
Les 2 files de voitures doivent s’écarter pour laisser passer les ambulances. Oui oui, les 2 voies, même celle qui n’est pas du côté de l’ambulance, et ce, même si l’ambulance a laaaaargement de quoi passer. Inutile de préciser que Kersu s’est correctement fait incendier quand il a doublé la voiture de devant qui se mettait justement sur le bas côté pour laisser passer l’ambulance qui venait en face….
La classique justification d’une pièce d’identité pour l’alcool. Et ne cherchez pas, même la photocopie du passeport ne marche pas… Il faut le vrai exemplaire !
Tout est « warning », « danger », etc.  A lire leurs panneaux, tout est à nos risques et périls, tout est dangereux, tout est potentiellement un risque de blessures ou de mort. On vous fait sans arrêt signer des papiers pour dire que vous ne ferez pas de procès s’il arrive qqch… Certains restaurants refusent même de cuisiner de la viande bleue ou saignante. Et oui, risque de maladie… sur les sachets de cacahuètes il est même écrit « attention, contient des cacahuètes ». Ah ouais…quand même…
Chaque ruisseau a son panneau pour dire « attention l’eau peut monter d’un coup sans prévenir ». Personnellement, la dernière fois que j’ai vu un ruisseau prévenir avant de sortir de son lit, ce n’était effectivement pas hier… Bref, surtout be safe, be safe, be safe.

A part ça, nous devons incontestablement reconnaître de grandes qualités aux américains.
Ils discutent très facilement, sont globalement très chaleureux et souriants. Même si on sait que c’est superficiel, c’est toujours très agréable.
Ils pensent tout de suite « service » et en grand. Petit exemple, pour 10$ On te lave ta voiture + aspiro + le plein, le tout au même endroit, et en moins de 4min30 grace à une armada d’employés. Inutile de préciser qu’après plusieurs jours au bord de l’océan, quand il y a plus de sable dans ta voiture que sur la plage et qu’il faut la rendre propre, t’apprécies grandement ce genre de service !
Ils ont des inventions culinaires du feu de dieu. Des brownies, des cupcakes, des purs hamburgers, des mega cheescakes… Alors la ligne en prend un coup mais qu’est-ce que c’est bon !

Avec tout ça, nous ferons finalement une semaine à Oahu puis nous filerons à Kauai, une deuxième île réputée pour être très sauvage… Et pour tout vous dire, notre île préférée !!!

3 Commentaires

  1. Léo Léo
    22 mars 2016    

    Waaaaahhhhh !!!!!

  2. Bonnet- vitoux Bonnet- vitoux
    28 mars 2016    

    uN DOUX MOMENT EN VOTRE COMPAGNIE!!!
    j’ai récupéré les photos pour continuer votre voyage dans mes toilettes!!!!
    Je vous suis !!!!
    Tendresse

  3. Steph Steph
    1 avril 2016    

    Ah la la ça fait vraiment rêver !!! et bien joué pour le saut en parachute, je suis admirative…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *