AUSTRALIE l Le grand Ouest !!!

P1200203

LilyBy LiLy

Ne vous frottez pas les yeux, inutile de rafraichir 25 fois par secondes votre page web…Vous ne rêvez pas, voici bien un nouvel article sur Learn&Kiff !

Il est vrai que nous avons « relativement » ralenti le rythme des articles et des vidéos depuis notre passage à Hawaï il y  3 mois. Et pour cause (il fait toujours bon d’accuser des causes extérieures), nous avons fait face à un internet wifi quasi inexistant dans des pays où tout le monde a la 3G sur son téléphone, des logements « relativement » rudimentaires (4 semaines de tente à Hawaï, suivi de 4 semaines de Van en Australie. Le grand luxe.)…Alors effectivement, l’écriture d’article en a pris pour son grade.

Comme « le mieux est l’ennemi du bien », mon dicton préféré, nous avons décidé de faire du court, du condensé, du super résumé, en bref, envoyer du rêve, du lourd, du bois, mais en un minimum d’articles pour rattraper le retard !!!

Je m’en vais donc relever le défi de vous résumer 4 semaines en West Australia, en un seul et unique article. Attention, c’est parti, accrochez vous pour le pays des kangourous, de la terre rouge, de la mer verte, des requins baleines et du super… Chuuuut, surprise, vous verrez bien si vous lisez tout l’article 🙂

IMG_0418Avant de commencer (parce qu’il faut toujours dire quelque chose avant de commencer, ça maintient le suspense), nous avons fait un passage chez Adrian, mon ancien voisin de chambre lors de mes études à Melbourne. Autant vous dire que ça fait 10 ans qu’on ne s’est pas vu (enfin plutôt 13…mais comme ça porte malheur je vais dire 10) alors on est super heureux de se revoir !! 🙂

Et puis arriver à l’aéroport de Perth et avoir un ami qui vient vous chercher, nous on adore ça ! Edwina à Sydney et Adrian à Perth, nous commençons à prendre de bien mauvaises habitudes …:-)

Nous passerons donc quelques jours à Perth pour découvrir cette « de plus en plus grande » ville de l’ouest Australien. Pour petit précis géographique, c’est tout là-bas en bas à gauche de l’Australie. Une ville plutôt sympa, en plein boom, un centre qui bouge bien et plutôt jeune. Kersu a le coup de foudre, moi je suis un peu plus modérée (faut dire qu’il n’y a pas l’océan), mais en tous cas on passe quelques très bon jours à se remémorer le bon vieux temps avec Adrian, se faire des supers restos, se balader, mais aussi squatter un peu Internet.

Après ce mini-break, c’est parti pour THE 4 semaines avec notre super Van fraîchement loué et immédiatement baptisé (enfin après 3 jours de débats intenses, vous nous connaissez…) : PABLO ESCOBUS.

Pourquoi un tel nom ? C’est bien simple. Déjà il est blanc comme neige, enfin comme… coke (surtout au début du séjour, disons qu’il a rapidement changé de couleur…). Ensuite, c’est un vieux bouzin qui turbine à pas moins de 12L/100km. Il lui fallait un nom de mec qui n’en veut, et puis surtout, nous démarrions sur notre PC la série NARCO qui est l’histoire de Pablo Escobar… C’est donc tout trouvé, en route avec Pablo Escobus !!!

Pendant ces 3 semaines, nous en avons tout simplement pris plein les mirettes au fur et à mesure des kms. 

Pour faire court dans ce tourbillon de souvenirs, je ne ferai que citer nos topitos, en clair, la crème chantilly du West Australia.


Si nous devions choisir qu’un seul paysage original :

Le desert des Pinnacles ! Des gros trucs en terre qui ressemble à des termitières, étrange… Wikipédia l’explique d’ailleurs de manière plus poétique : »ce sont des étonnantes concrétions rocheuses calcaires, menhirs naturels de taille et de formes variées, qui surgissent du désert et dont les plus hautes peuvent atteindre quatre mètres ».

C’est surtout très pratique pour faire des photos originales 🙂


Si nous devions ne refaire qu’une marche à pied :

Je réfléchis.. celle qu’on a démarré à 11h50 ? Celle de 12h ? Celle de 12h03 ? Car nous rappelons à nos fidèles lecteurs que notre heure préférée pour démarrer une marche à pied reste le zenith. Trois très bonnes raisons à cela :

1) Cela permet de faire une plus grande grasse mat’ (c’est imparable)

2) Il n’y a pas âme qui vive à cette heure là sur les chemins (pas même les p’tits lézards)

3) Cela assure d’être archi-motivé pour marcher vite afin d’assurer le retour pour l’apéro.

En tous cas nous avons bien crapahuté (Matt, elle est pour toi celle-là !), et fait un bon nombre de marches à pieds. Et nos préférées furent surement celles vers Kalbarri !


Si nous devions faire le Palmarès des animaux les plus côtoyés :

1 – Les mouches (oui ce n’est pas glamour mais en terme de nombre, c’est certainement le vainqueur !). Et non ce n’est pas forcément rapport à l’odeur, et oui c’est pour cela que Kersu a adopté la tenue de Priscilla, folle du désert.

2- Les kangourous : un vrai festival dès que l’on approche du crépuscule. Ca se bouscule au portillon et nous pouvons en observer des dizaines et des dizaines au km2. Nous roulons au pas pour les prendre en photos, mais surtout pour essayer d’éviter de s’en prendre un…. car malheureusement beaucoup finissent ainsi au bord de la route.

Sauvons les Kangourous, roulons comme des moutons !

3- Les koalas : kro mimi cette p’tite boule de poil que t’as kro envie de la prendre dans tes p’tis bras pour lui faire des calinoux….


Si nous devions choisir le meilleur spot pour poser Pablo pour la nuit :

Green Head, un petit village près de l’eau, où Pablo s’est reposé quelques jours (et nous aussi). Rien à redire, la mer, la vue, le calme, l’Australie.

Photos à l’appui, certains réveils sont moins difficiles que d’autres…


Si nous devions citer qu’une experience de diiiingue :

Sans hésiter, le snorkeling avec des requins baleines !!!

Des petites bêtes entre 7m et 15m de long, d’apparence tranquille mais qui en réalité tracent grave leur route à coup de nageoire. Des êtres absolument majestueux, complètement énormes et absolument inoffensifs (enfin pour nous…) !

Lors de cette journée nous avons pu également nager avec des requins de récifs (des vrais de vrais, au grand plaisir de Kersu qui en a la phobie), voir des superbes coraux, des poissons colorés, et donc ces superbes requins baleines…Nous en profitons pour sympathiser avec 2 couples de british/irish qui sont installés en Australie et avec qui nous partageons un apéro sur la plage le soir. Bien joué l’esprit australien !


IMG_0975Si nous devions éviter un seul réveil :

Celui du matin du lundi de Pâques. Réveil à 8h par un toc-toc à la vitre de Pablo par un Ranger qui nous a collé sans flexibilité une amende de 50$ pour camping illegal. Faut dire qu’il y avait un panneau de 2mx3m à l’entrée de la ville indiquant que c’était interdit, mais comme nous avons débarqué à 23h en pleine nuit, il nous avait échappé…


Si nous pouvions revivre une seule journée :

Le plaisir de se réveiller à Margaret River, petite bourgade hébergeant une étape de la compétition mondiale de Surf. Commencer la journée par aller s’acheter son café au super « Combi coffee » (je suis bien sûr devenue instantanément fan de ce concept), se poser dans l’herbe en surplombant la plage, regarder les surfeurs oeuvrer et manoeuvrer, tenter quelques selfies avec eux, applaudir, retenir son souffle sur des 360 bien tentés, admirer des take-offs sur de pures vagues, et finalement juste chiller, comme on dit. L’Australian way of life, on learn et on kiff.

 

Et puis quelques photos des surfeurs pour les connaisseurs…

Kelly Slater, John John Florence, Gabriel Medina, Carissa Moore, Jeremy Flores, Courtney Conlogue, Adam Melling, Kersu, Alice…Bref, que du beau monde !

Et les mêmes sur la vague (eux, pas nous) !


Si nous devions citer nos meilleures découvertes culinaires :

Alors déjà ce ne serait, ni le Vegemite (pâte à tartiner typiquement australienne, dont le goût ressemble à un goût de mélasse salée immonde à l’huile de morue), ni les oreilles de cochon.

IMG_0538Nous pourrions dire que ce serait les barbecues ? Véritable institution australienne, disponible 24/24 sur toutes les plages et terrain d’herbe…


icecream-750x280conno-van-495x254

Ou alors non. Plutôt les connoisseurs, une marque de glace absolument délicieuse, qui surpasse laaaaaargement les magnums.

mars

Ou bien les petits chocolats Mars, des sortes de Shokobons, mais goût mars… On atimtam littéralement descendu le paquet en moins de 3min12. Je ne parle même pas des TimTams, des petits gateaux au chocolat que j’adore depuis mon passage d’étudiante en Australie, et qui sont fournis en dose quotidienne pendant ce voyage…


Si nous devions éviter de croiser une seule bébête dangereuse :

Alors là difficile de choisir… Entre la fameuse redback spider qui se loge dans les habitats et particulièrement venimeuse, l’octopus bleue qui tue en moins de 30minutes, le stone fish qui est le poisson le plus invisible (car des algues lui poussent dessus) mais surtout le poisson plus dangereux au monde… Et je ne parle même pas des requins, trop petits joueurs dans la catégorie dangereux. Franchement, je donne ma langue au croco…


Si nous devions être primés pour le meilleur plan Mac-Gyver :

1 – Notre cuisine en plein air, tout en se protégeant du vent avec le coffre et avec bien sûr l’élément indispensable, le plat à pizza !

Un exercice de style folklorique quotidien qui nous couté des pâtes à moitié-cuites, des diners céréales et des oeufs durs très… pas durs.

2- Notre fabrication maison d’une douche dénommée « Quickshower », à base d’un bidon d’eau et de petits trous dans le bouchon. Un réveil fraîcheur !

3- Notre sur-utilisation d’une boite de conserve de soupe Heinz, dont bien sur, nous n’avions aucune utilité (sachant qu’il fait la bagatelle de 40 degrés tous les jours). Un achat absolument inutile donc, mais qui nous a permis de bloquer tous les matins les planches de bois pour accéder à nos affaires…

P1200233


4- La palme de la palme (last but notIMG_0563 least)
, notre fabrication d’un tuyau grâce à un tuba pour remplir notre bidon d’eau aux petits robinets des toilettes publiques.

Rien ne se perd, de tout on se ressert…


Si nous devions retenir qu’une seule visite :

Sans aucun doute celle de l’aquarium de Carnavon. Déjà parcequ’on a pu ainsi apprendre qu’on peut se faire croquer de mille et une façon autrement plus drôles que par un requin.

Ensuite, parceque c’est un aquarium dont le but est de récupérer des animaux malades et atrophiés pour les guérir, éviter de contaminer les océans, et les relâcher une fois guéris.

Et un petit aperçu de Kersu face aux requins…


Si on ne devait ne citer qu’un mariage :

Et oui, il est grand temps de se marier…

Pardon, erreur de frappe, de marier… le vin & le chocolat ! Un mariage réussi, tout en saveur grâce à la région de Margaret River, au sud de Perth !


Si on ne devait citer qu’un plan touristique :

Au milieu de nul part, il y a aussi des plans touristes. Et le meilleur (mais aussi le seul) dans lequel nous sommes tombés, fut le feeding des dauphins !

Impossible de ne pas succomber à l’envie de s’approcher de flipper et de lui donner un p’tit poisson… Mais manifestement, nous n’étions pas les seuls à avoir eu cette idée…

Ce qui plombe un peu l’ambiance du charme de l’atmosphère.


Si nous devions citer qu’un seul plan galère ? (Et ne dîtes pas que vous ne l’attendiez pas celle-la…)

Un seul ? Vraiment ? Bon, allez je me lance. Ce sera le 1er avril (et non, ce n’est pas une blague, mais faut dire que cette journée avait le profil du plan galère). Direction avec Pablo (jamais sans Pablo !) vers la Gnaraloo station, un spot au bout d’une sorte de presqu’ile.

Objectif voir les 2 spots de surf dont on nous avait parlé et s’aventurer dans un lieu encore plus sauvage que sauvage. Nous partons avec un 2/3 de plein d’essence, serein..(oui, vous commencez déjà à pressentir la fin de cette histoire…). Nous roulons donc sur une petite route de terre/sable/pierre, à la recherche de ces fameux spots de surfs. Nous manquons de crever 1243 fois pour atteindre la station du bout de la presqu’île, où il n’y a… RIEN. Mais, quand je dis rien, c’est absolument rien. Pas âme qui vive, on se croirait dans Bagdad café, mais sans personne dans le café… et sans café d’ailleurs. Bref, désespéré, nous faisons marche arrière…pour remanquer de creuver 1243 fois.

C’est là qu’on découvre un petit panneau nous disant que nous sommes depuis le début sur une route uniquement 4WD. Ce qui n’est bien sur pas le cas de Pablo qui déjà peine à avancer sur les cailloux. Serein ? Toujours !

Nous finissons par trouver les 2 spots de surf mais qui sont finalement insurfables car trop de vent et pas de location de planche, puis nous arrivons sur une zone de camping à 30$ la nuit, sans douche, sans toilettes, sans rien en clair. Damned, on veut une douche (qu’on n’a pas eu depuis… euh, non, ça je le garde pour nous) !!!

P1190642Nous repartons donc sans douche à la nuit presque tombée pour tenter d’atteindre la prochaine ville d’où nous étions partis le matin. Nous (re)passons alors dans une zone de sable dans une montée, à coté d’une voiture, elle, déjà bien ensablée. Petite session de transpiration à grosses gouttes, on serre les dents, et Kersu pousse l’accélérateur de Pablo à fond. Et ça passe !… A peine sortis de cette zone d’en-sablage, heureux de s’en être sortis sans pousser Pablo qui doit peser la bagatelle de 12 hippopotames mouillés, fiers de nous, nous reprenons la route.

Il nous reste au moins 70km pour rentrer, quand bien sur…. la jauge à essence s’allume. Gé-nial !!! Nous voilà repartis dans un plan galère !!! Nous roulons à 40km/h pour économiser, clim éteinte, warning allumés, dans la nuit noire…. Un air de déjà vu ? C’est bien normal, c’est au moins la 346ème fois qu’on fait le coup… Sauf que là nous manquons de nous faire une vache et son veau ainsi que 12 kangourous sur la route. Sympa l’Australie.

Heureusement qu’il y a un dieu australien (dit « le dieu de la bière » que nous n’avons pas manqué d’honorer depuis des semaines), car nous arrivons finalement après pratiquement 70km sur la première station service, le reservoir vide de chez vide…..Victoire !!!!! Un plan galère ? Mouais, je vois pas en quoi finalement 🙂


Et pour finir, si nous devions résumer le West Australia en « quelques » photos pour vous donner envie d’aller voir ce magnifique morceau de planète terre, cela donnerait ceci !

5 Commentaires

  1. 17 mai 2016    

    J’en ai plein les yeux !!!

  2. Anne-Laure Anne-Laure
    22 mai 2016    

    <3

  3. Chloé Chloé
    24 mai 2016    

    WAHOOOOOOO !!!!!!!! quelles merveilles !!!!! vos photos de roches humaines dans le desert des Pinacles m’ont fait tellement rire !

  4. dujon dujon
    25 mai 2016    

    juste fabuleux !!!

  5. Caro Caro
    27 mai 2016    

    J’adore la débrouille MC Gyver ! Et si vous passez à Paris il y a une boutique éphémère Magnum où on personnalise son bâtonnet, c’est pas mal aussi !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *