COLOMBIE l Salento et la vallée de Cocora

P1140413

LilyBy Lily

Après quelques habituelles péripéties en bus (nous vous ferons grâce de ne pas encore les raconter), nous arrivons finalement à Salento, accompagnés de Nicolas un suisse allemand qui a passé 2 semaines avec nous à la Finca.

Salento est un petit village tout mimi comme les colombiens savent si bien faire. Des maisons colorées, une petite rue avec des magasins d’artisanat/vêtements/bijoux, des restaurants, des bars… Un brin touristique mais tout en gardant du charme et de l’authenticité.
Bref, tout y est pour nous plaire 🙂

P1140282La grand spécialité de la région c’est la culture du café. Ni une ni deux, ou plutôt à trois, nous filons avec Nicolas dans une Finca de café à quelques dizaines de minutes à pieds du village, où nous croisons en chemin un américain fort sympa qui fera la visite avec nous.

Nous parcourons avec le proprio (enfin du moins celui qui fait la visite) l’ensemble de la propriété, avec de multiples explications sur la fabrication du café, de la graine à la tasse. Hyper instructif, et franchement chouette à voir. Pour en savoir plus, rdv sur le L&K !
P1140243Un beau moment qui se termine avec une dégustation d’une tasse de café au coucher du soleil…
Enfin sympa pour moi, car le moins qu’on puisse dire c’est que le café n’est pas la tasse de thé de Kersu. Mais il se lance, et oui, c’est beau l’aventure !

Le soir nous sortons tous les 4 pour se faire un p’tit resto sympa. Nous y découvrirons le jeu « Cards against Humanity », un jeu absolument noir et borderline, on a kiffé et on recommande.

Mais ce que nous avons voulu tester surtout, c’est le jeu local le TEJO.
Mais késako ? Nous n’avons pas pu en faire de L&K, mais voici quelques explications. Il faut s’imaginer une cible d’argile, avec disposé en rond des petits triangles de papier remplis de poudre explosive. On se met à 10 mètres, et là on balance comme des bourrins, enfin avec tact et délicatesse, des palets en fonte. Et bing, si notre palet touche un triangle, ça fait boummmm ! Un jeu tout en finesse, en poésie et hautement culturel. Bref, on s’est bien marré !

Le lendemain, c’est parti pour une balade dans la vallée de Cocora. C’est un peu le Versailles de Paris, l’attraction de la région. Faut dire que c’est sacrément beau. Enfin, surtout à la fin. Parce qu’au début, disons qu’on a surtout commencé par marcher 1h sur un chemin pour finalement se rendre compte que c’était le mauvais chemin (soupir…). On s’est donc recogné le chemin en sens inverse, puis touuuuuuute la ballade qui durait à elle toute seule 5h. Heureusement c’était fort chouette, avec des petits ponts de bois, des sentiers à travers la forêt, un stop à la maison des colibris, et puis surtout la vue topissime de la vallée de Cocora et ses grands palmiers, vus d’en haut.

Un break pour quelques positions de Yoga fraichement apprises, une petite danse de lindyHopswing, et surtout un peu de repos pour les pieds !

 

Comme nous pensions revenir à Salento vers 14h (c’était sans compter de se perdre), nous n’avions pas prévu de pique-nique. Ce sera finalement plutôt vers 16h30/17h que l’on reviendra, tout bonnement affamés.

P1140414Heureusement Salento regorge de surprises, et en particulier, son super Brownie au beurre de cacahuète.
Imaginez un Brownie fondant de la mort qui tue, pris en sandwich dans deux lits de beurre de cacahuète, le tout avec une boule de glace vanille maison… hummmmm. Un délice, qui remplit le compteur calorique d’à peu près 3semaines. Mais quel régal !

Le lendemain, direction Buenaventura….Avec un nom pareil, ça sonne magique…. Et bien non pas du tout. Ce fut tout simplement la pire étape de tout notre séjour ! Rdv sur le prochain article !

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *