COLOMBIE | Itinéraire, conseils et bons plans pour 4 semaines

P1140848 (Copier)

KersuBy Kersu

 

Cet article se veut avant tout utile, en donnant les bons plans / les écueils à éviter, à l’adresse de toute personne ayant dans l’idée de faire un séjour dans ce magnifique pays qu’est la Colombie.

 

Notre séjour en bref :

Nous sommes arrivés le 29 décembre 2015 en avion depuis Lima et je suis reparti (split d’itinéraire avec ma moitié) le 9 février 2016 en voilier depuis Cartagena vers le Panama.

 

Tout d’abord, je peux vous dire que la Colombie est un pays magnifique, avec beaucoup de diversité de paysages, très développé (à des années-lumières du Pérou ou de la Bolivie par exemple), avec des gens adorables. Un de mes pays préférés d’Amérique Latine !

Niveau sécurité : à part Buenaventura (se reporter à la section correspondante), la Colombie est un pays très safe (à part évidemment qqs quartiers particuliers dans les grandes villes… normal). Je n’ai jamais ressenti le sentiment d’insécurité, je dirais même qu’on se sent très à l’aise grâce au côté très accueillant des Colombiens.

 

Bogota :

Logement :

Nous avons dormi à l’anandamayi hostel, dans le quartier de la Candelaria

130.000P pour une habitacion doble avec sdb partagée, ptit dej inclus. C’est cher. Mais bogota est cher niveau logement!

Par contre l’hotel est top ! cadre super agréable (plein de petits patios avec plein de plantes), très paisible, staff au top, bon ptit dej, des DVDs et des lecteurs dans chaque chambre…

Le quartier est un peu sombre la nuit. Vraiment privilégier le taxi tard (nous nous sommes faits raccompagnés par des militaires jusqu’à l’hotel car un mec un peu louche nous suivait de loin)

Il y a une supérette (plus fournie que les tiendas) à 2 cuadras de l’hotel, pratique pour acheter qqch et se faire à manger ! cela s’appelle Oxxo (le staff de l’hotel connait) et peut livrer (le staff peut appeler pour vous !)

A bogota, nous sommes montés jusqu’à montserrate (on peut aller jusqu’au téléférique à pied)

Le museo del oro est vraiment une tuerie ! Intéressant et super bien présenté !

Un truc : surtout ne pas passer le jour de l’an à bogota, il n’y a pas un seul bar d’ouvert, ni un restau !! et si comme nous, vous voulez partir de bogota en bus qqs jours avant le 31/12, alors réservez une semaine à l’avance !

Idéalement faire le graffiti tour, il parait, très bien !

Restau : Il y a un restau qui s’appelle qqch & Jazz, je n’ai plus le nom exact en tête, c’est dans la candelaria. Des salades et des burgers sympas !

 

Bus bogota-medellin : environ 8h, 65000 par personne avec Ochoa Rapido.

Nous avons pris le bus de nuit qui part à 22h30 pour ne pas arriver au milieu de la nuit et payer une nuit d’hotel pour rien…

 

Medellin :

A noter que le terminal nord (la ou arrivent les bus de bogota entre autres), est desservi par le très bon système de métro.

Logement : On a dormi a l’hostal 61Prado puis Saman Hostel

 

61Prado : 80000 la nuit sans ptit dej. pratique, à 5 bonnes minutes a pied de la station prado.

On peut aller dans le centre en marchant (10/15min)

Les chambres sont tops !!! super sdb, super douche, lif confort, on peut se faire à manger.

 

Saman Hostel : 70000 ou 90000 par booking. Double sdb partagé sans ptit dej.

Hyper bien situé par rapport au quartier des bars et restaus (El poblado).

Lit confort, bonne sdb partagée. Murs un peu trop fins par contre.

 

 

Restau :

Le quartier du poblado (métro poblado) est le paradis des bars restaus.

Quartier sympa pour grignoter ou boire une bière sur la place lleras.

Ou alors se laisser tenter par les bars et restaus.

2 très bonnes adresses testées : le 37Parque. Bar/restau top ! bouffe bonne, vin bon, cadre top… un vrai coup de cœur !

Le Taico, sur la place lleras est très sympa aussi : fusion entre thai et colombien. Du nasi goreng et des plats viandes teriyaki super bons !

Vous vous en sortirez pour environ 90000 à 2 avec un pat et une boisson par personne.

 

Bus Medellin Guatapé toutes les 30min à 13000 le trajet. 2 compagnies depuis le terminal norte.

 

Guatapé :

Logement :

Nous avons dormi a casa kayan project. 60000 la double privée avec sdb, sans ptit dej.

A 20 minutes de marche du centre ou 5000 de tuktuk.

Perso on n’a pas accroché.

Loin du centre sans avoir une vue top, et avec les inconvénients d’être plus éloignés : plein de moustiques et de blattes et zéro moustiquaire.

Par contre les proprios (français) sont hyper sympas.

L’établissement a ouvert il y a qqs mois (mi 2015), donc jeune. Une future bonne adresse, mais pour nous, pas top tout de suite.

Restau :

La fogata est très bien, surtout le baby beef J

Il parait que le « Donde Sam » est bien aussi !

Tips :

La balade en canoé sur le lac est super sympa (45000 pour 4h après négo !)

Et évidemment aller voir la vue depuis la piedra. Une vue absolument magnifique ! un paysage à couper le souffle… on pourrait passer des heures a contempler J

Y aller depuis casa kayan a pied nous a pris 2h30.

Bus retour : aller dans le centre de Guatapé au même endroit que le bus vous a déposé. Bus fréquents mais possible que le service s’arrête à 18h donc se renseigner avant !

 

Après le bus Guatapé-Medellin, nous avons ensuite pris un bus pour aller à Cartago, pour faire 2 semaines de eco yoga farm / volontariat à la finca Mayapurita. on travaille le matin et l’apres-midi yoga/méditation (optionnel), le tout végétalien et à la douche froide… Aouch !

Au final expérience très intéressante, gens adorables, et on mange bien ! J

 

 

Bus Cartago-Salento :

D’abord bus Cartago-Pereira. Environ toutes les 30 minutes.

Puis bus Perira-Salento

 

Salento – Valle de Cocora

Village touristique, certes, mais très sympa !

Place centrale sympa, une rue chouette avec des commerces. Jolie vue sur la ville en montant les escaliers

Logement :

Nous avons dormi à la Plantation House (à la descente du bus, continuez tout droit et une fois arrivé au bout, continuez sur la droite pendant 20m), 70 000 la chambre double avec Sdb, eau chaude, wifi. Cadre très sympa, et bonne cuisine pour se faire à manger. Très bon accueil.

Et ristourne si vous allez à la finca Cafe de Eduardo.

Ce petit tour à la finca permet de comprendre tout le processus du café.

Je le recommande vivement. Il dure quasi 3heures, on apprend beaucoup de choses, et on fait soi-même les dernières étapes de la préparation, et bien sûr la dégustation ! Vraiment un chouette moment dans un décor de dingue. Si vous allez au tour de 15h (en espagnol, sinon 9h en anglais), vous pourrez même attendre le coucher de soleil splendide depuis le toit de la finca !

Restau :

Le Beta Town hotel est très bon en restau ! Des super ptits dej, il ouvre très tôt : 6h du mat, ce qui est très pratique ! bon accueil

Burger correct

Le Brunch est pas mal non plus. Burger correct également, assez gras !

La spécialité maison est le brownie au peanut butter avec boule de glace, et je peux vous dire que c’est une tuerie ! on y est retourné 3 fois 🙂

Et en plus on y a appris à jouer a Cards Against Humanity, au milieu des jeux qui sont entreposés.

 

Valle de Cocora :

Vraiment super chouette balade. Prendre les jeeps sur la place centrale a Salento. Un conseil pointez-vous un peu avant 7h30.

Et quand vous arrivez sur place, montez le route et prenez à droite à la porte bleue.

 

Bus Salento-Armenia-Buenaventura : obligé de passer par Armenia d’abord. (45minutes de trajet).

Ensuite il existe des directs Armenia-Buenaventura (35 000). A Armenia on nous a dit que c’était plus rapide et moins cher de passer par Cali, mais au final, je peux vous assurer que non car on a payé 20 000 pour aller a cali, puis 23500 cali-buenaventura…

 

Buenaventura

Bon alors je vais pas etre tendre, mais j’ai détesté cette ville.

Je l’ai trouvée hyper pas safe.

En permanence les gens vous dévisagent d’un air méchant. Franchement, c’est juste l’opposé du reste de la colombie !

On avait déjà l’impression au bout de qqs minutes et ca s’est confirmé.

Le point d’orgue étant lorsque nous sommes allés au pinal, port ou se gèrent les cargos, si vous voulez aller sur la côte pacifique par ce biais. Cet endroit est hyper mal famé. On s’est fait dévisagé, ma copine s’est faite emmerdée dans le taxi pendant que je récupérais des infos, meme le chauffeur de taxi ne le sentait pas et voulait qu’on se tire. Les mecs voulaient sortir les valises du taxi et demander au taxi de s’avancer plus loin de la route… bref, on a un peu flippé, on s’est barré, et on a décidé que jamais on ne remettrait les pieds au pinal

On est allé au muelle turistico, seul endroit safe de la ville.

Logement :

Hotel titanic a 95 000 la double… gloup ! heureusement, accueil sympa.

A noter que le marché, qu’on avait lu comme qqch d’intéressant, et ou manger au 1er étage : et bien c’est tout aussi craignos que le reste. C’est cher et pas bon. On a mangé une soupe de poisson pour 15000 la soupe.

Le seul truc bien, c’est les Sundays au chocolat que vous trouverez presqu’en face du titanic, à l’entrée du petit parc.

Il y a des fast boats qui partent du muelle turistico vers nuqui ou el valle, mais une fois par semaine pour chaque destination.

Et après s’être renseignés, les hotels a Nuqui sont hyper chers…

Du coup on a renoncé à faire la côte pacifique et on est revenu vers l’intérieur des terres

Si vous voulez faire la cote pacifique, mais en low cost, mon conseil : prenez un A/R depuis et vers Quibdo pour Bahia Solano, ou Nuqui, qui a également un aeroport.

Quibdo est loin de Medellin, et visiblemet les routes sont pas tops, mais si je devais retenter l’aventure, c’est ce que je ferais ! javais trouvé un vol Nuqui->Quibdo à 40€…

 

Bus buenaventura-Bogota-Sogamoso

Nous avons pris un bus direct de nuit jusqu’à bogota. 60 000 par personne. Départ à 19h

Puis transition nickel à Bogota, en prenant un super directo pour sogamoso (25 000 /personne, presque 4h de route)

 

Sogamoso

Le bled en soi n’a vraiment aucun intérêt, mais il est une base sympa pourvoir qqs sites peu moins visités de Colombie.

Le premier etant le Lago de Tota, et la playa blanca.

Le probleme, c’est qu’on a payé hyper cher en bus : 4500/pers pour aller jusq’a aquitania (demandez votre chemin dans la ville pour marcher les 5min pour aller a l’arret de bus qui va bien), puis 6000/pers a Aquitania pour aller jusqu’à playa blanca. Enfin 5000/pers pour aller jusqu’à Iza (qui vaut le coup pour ses desserts !!)

Et le bus retour… on ne sait pas, on a oublié de payer.

on ne sait pas si on a payé les bons tarifs, ou si on s’est juste fait arnaquer…

La playa blanca n’est pas incroyable en soi. La vue du lac, elle est chouette. Peut-être une bonne option est de louer des vélos a aquitania et de se balader.

Le 2e truc sympa, c’est le paramo oceta.

Un ecosystème qui n’existe que a qqs endroits sur la planète, entre 3000 et 5000m.

Rando de 8h avec guide.

On est passé par notre hotel qui voulait absolument qu’on passe par leur guide. Mais le guide (Moises), sympa par ailleurs, était très moyen.

On a vu un blog de francais qui recommandait Felix Montanes (non recommandé par notre hotel mais au final on aurait mieux fait de ne pas suivre leur avis !). Essayez de trouver les coordonnées sur place.

La rando dure environ 8h et est assez costaud !

Logement : nous avond dormi a la finca san pedro. Le leu est agréable, il y a moyen de faire des volontariats.

En touriste, cela coute 100 000 la nuit pour 2…. Ca fait cher ! on n’a pas trop accroché avec le proprio, Juan, meme s’il est tres serviable (en particulier car il nous déconseille Felix Pontanes pour au final nous caser avec un guide franchement moyen). Apres il n’y a peut etre pas bcp d’options, et l’avantage, c’est que le cadre est chouette alors que le reste de la ville est moche.

 

Bus Sogamoso-Villa de Leyva :

Bus Sogamoso – Tunja d’abord puis Tunja – Villa de Leyva. Cela se fait bien. Bus fréquents.

 

Villa de Leyva

Super chouette ville !

On avait prévu d’y passer 1 nuit, on a fait 2 !

Logement : Alors que les prix des hotels du lonely étaient hyper cher lorsqu’n appelait avant pour se renseigner (genre 125 000 la double), en allant sur place, on a eu beauuuucoup moins cher. On s’est fait démarché dans la rue et on a trouvé au final une sorte de petite chambre d’hôtes à 50 000. 1 seule chambre, pas d’eau chaude, mais sympa, et on a la cuisine pour nous !

Restau :

Nous avons testé le food court avec la crêperie d’abord, puis le Bonita, restau mexicain, le 2e soir.

La crêperie, française, est pas mal du tout sauf qu’ils n’ont pas de vrai beurre. Le restau grillade d’a cote est très bon ! J’ai pris un excellent lomo de res à la parila avec légumes sautés, c’était délicieux !

Le Bonita est également un super restau, très bon. On a mixé les plats avec ma moitié, tout était très bon !

 

Bus Villa de Leyva-San Gil-Barichara

Astuce : prenez un bus pour Arcabuco au terminal de Leyva. Ca dure 1h et coute qqs milliers de pesos.

Puis a Arcabuco, vous attendez un bus marqué San Gil.

Vous gagnerez ainsi du temps (presqu’1h) et de l’argent

 

Barichara

Bus San Gil – Barichara fréquent, aller en taxi du terminal de San Gil au terminal de bus pour barichara (3500 le taxi)

On a pu laisser nos sacs au terminal de San Gil car il y a un endroit ou mettre son sac (bref une consigne)

On y est passé en coup de vent a barichara, qqs heures. Très chouette village, ca valait le coup d’y passer ! on a testé les hormigas culonas, qui ne sont pas si mauvaises… J

 

Dernier bus barichara – san gil a 18h45

Puis on a pris le bus de nuit à 20h.

3 heures apres, on arrivait a Santa Marta.

Puis, pour aller a palomino, 2 options :

Soit bus direct depuis le terminal de bus (15 000 /pers)

Ou bus jusq’au centre (1500) puis bus jusqu’à palomino (9000)

On saura vous renseigner au tourist information du terminal

 

Palomino

La plage de Palomino est un endroit très chouette, où il est très agréable de se reposer qqs jours à l’ombre des cocotiers !

Le centre, au bord de la route, n’a aucun intérêt, à part trouver surement qqs logements peu chers, ou manger des almuerzos corriente typiques.

La partie intéressante de Palomino est la plage, à 10 bonnes minutes à pied de la route.

Sur le chemin, un nombre incalculable d’hôtels de tout type.

Logement :

Les hôtels au bord de plage sont biens et chers de 100 000 à 200 000 la double. Très peu ont le wifi.

En haute saison, il peut être nécessaire d’avoir réservé qqs jours auparavant.

Nous avons dormi 1 nuit à La Sirena, un peu plus loin de la concentration du spot d’arrivée sur la plage, sur la droite. Nuit à 120 000 sdb partagé. Assez romantique, fait davantage petite cabane en bord de mer que les autres.

Puis 3 nuits dans un hotel dont je n’ai plus le nom, mais qui a l’avantage d’être peu cher pour l’emplacement: nous avons négocié à 60 000 par nuit. La chambre et la sdb sont rudimentaires, mais correct avec petit espace table/hamac devant la chambre. Il est à à peine 50m de la mer.

Pour le trouver : quand vous arrivez sur la plage, remontez ver l’intérieur (1/2 tour), en passant par le petit restau pizza/burger sur votre gauche. Derrière, vous avez un batiment, une piscine et un autre bâtiment, qui fait accueil pour les chambres.

Restau :

Vous trouverez de quoi vous restaurer en bord de mer facilement. Pas de la grande cuisine mais correct. Pizzas, burgers, pâtes…

Le restau de La Sirena vaut en revanche vraiment le détour. Restau végétarien, on a particulièrement apprécié le ceviche de mangue, la salade grecque, le sandwich italien, la crêpe fourrée au légumes sautées ou encore le hamburger de lentilles. Et les jus sont top ! et en plus pas très cher ! un coup de cœur quand on ajoute à cela une splendide vue sur la mer, un peu à l’écart.

Activités :

Une longue balade en bord de mer vaut le détour (en particulier en allant sur la droite). Balade de 1h pour aller jusqu’à l’embouchure, avec possibilité de se baigner. Très tranquille !

Se baigner est généralement interdit ; en cause des courants très forts.

L’activité locale, c’est le « flotador ». Pour 20/25 000, on vous emmène à l’arrière d’une moto avec une grosse bouée à un point donné, puis marche de 15 à 25 min. Là vous arrivez au bord d’une des rivières locales. Vous n’avez plus qu’à vous laisser porter par le (faible) courant au milieu de la nature jusqu’à la mer.

La 1e partie est enchanteresse surtout quand vous êtes seul avec pour seul bruit celui des oiseaux !

Comptez au moins 3 heures pour l’ensemble. (4h si vous avez décidé de vous laisser porter sans ramer un peu !)

 

Bus Palomino -> Santa Marta puis Santa Marta->Taganga (il n’y a pas de direct). 9000 puis 1500

 

Taganga

Selon moi, Taganga n’a rien d’exceptionnel. Juste plus agréable d’y dormir qu’à Santa Marta.

Logement :

Le classique, c’est la casa de Felipe. Hotel backpacker top, cadre chouette, bon service, chambres nickels, terrasse agréable, bon restau. Forcément le prix suit : 95 000 pour une double.

Il suffit de remonter la route après le stade de foot.

Une alternative pas mal du tout : l’hôtel qui est juste avant la casa de Felipe sur la droite. 40 000 la double, très correcte. Et vous pouvez toujours aller manger au restau de la casa de Felipe.

Restau :

Les pâtes carbonara de la casa de Felipe sont très bonnes, à prix très correct.

Les petits restaus en bord de mer sont agréables aussi. Flânez pour trouver celui qui vous ira le mieux !

 

Bus Tanganga ->Sta Marta (1500) puis Sta Marta->Tayrona (7000), arrêt secteur zaiona.

Le bateau Taganga->Tayrona est à 45 000 et peut se négocier à 35 000.

 

Tayrona

Assurément un « must do » de la Colombie !

Après avoir passé les étapes d’arrivée (regarder une vidéo, puis acheter le billet à 45 000), prendre la navette qui permet d’éviter 1h de marche inutile/inintéressante dans la forêt pour 2 500pesos.

L’ensemble du parc est très chouette, les marches qui relient les secteurs sont faciles. (à part celle qui mène à Pueblito, que nous n’avons pas faite)

Les plages sont magnifiques.

Pensez à acheter nourriture et eau avant (au pire il y a à l’entrée du parc), moins onéreux de pique-niquer !

Pas mal de gens zappent la balade de 1h à l’entrée, appelée las 9 piedras. Pour autant, je la recommande. C’est seulement 1H, c’est chouette, et quelques points de vue imprenables sur le parc.

Logement :

Il y en a pour tous les budgets. Du hamac à 10 000 / pers a la double magnifique à 50 000.

Nous avons opté pour la tente à 15 000 / pers au camping Don Pedro. Il y a des tonnes de hamacs et tente.

Restau :

Qqs endroits servent des plats basiques à des prix relativement corrects. (dont le camping don pedro)

 

Bus Tayrona (Zaiona) -> Sta Marta

Puis bus Sta Marta->Cartagena.

Pour éviter de prendre un bus jusqu’au terminal de Sta Marta, puis bus de terminal à terminal Cartagena, puis bus de ce terminal jusqu’au centre, je recommande fortement l’option des bus « Marsol » qui partent du centre de Sta Marta (voire passe par votre hôtel), et vous amène à votre hotel à Cartagena, le tout pour 25 000 !

Moins cher et plus rapide… J

Demandez à votre hotel

 

Cartagena

Cartagena est une ville énorme, avec un centre très très chouette, très mignon !

Flâner dans le centre (toute la sorte de presqu’île, en incluant getsemani), est super agréable. Vous aurez du mal à lâcher votre appareil photo 😉

L’idéal est de se laisser aller et de se laisser perdre dans ces rues.

Le soir, la place au bout de Calle Guerrero, dans Getsemani, s’anime agréablement, et on peut y trouver des ptits trucs à manger jusqu’à très tard !

Logement :

Nous avons fait 2 nuits à l’hotel Casa Sweety

120 000 la nuit, dans une chambre très moyenne. Le service y est bon, l’emplacement top.

Ca fait quand même cher !

Une nuit à « casa torices », quartier torices, pres de l’aéroport. C’est pas cher, mais le quartier est pourri… je déconseille, même si l’hôtel, encore en travaux, sera sûrement très chouette plus tard.

Puis j’ai fait une nuit seul à l’hotel Friend2Be, 40 000 en dortoire (dansGetsemani).

Je le recommande. Je pense que seul ou à 2, c’est une très bonne valeur de Getsemani !

 

Bus pour Barranquilla : l’option Marsol est une fois de plus la plus avantageuse et la plus rapide !

 

Barranquilla

La ville n’a d’intérêt que lors du carnaval, les jours qui précèdent mardi gras.

Alors vous pourrez assister au 2e carnaval d’Amérique du Sud, après Rio bien sûr.

Trouver un logement est une galère.

Prenez-y vous à l’avance. Perso, j’ai trouvé via couchsurfing un lit à la dernière minute mais j’ai payé le prix fort ! 90 000 la nuit…

Le carnaval est top sinon ! un vrai régal, et puis les rencontres se font facilement J

Je n’ai fait qu’un jour, le dimanche, et j’ai pu assister à la parade sans payer ; il suffit de ne pas aller dans les gradins.

Je crois que les autres jours, même hors gradin, il faut payer. Lucky me J

Forcez le passage pour vous mettre au bord des barrières, avec votre appareil photo. Alors vous verrez que ceux qui paradent viendront naturellement et tout sourire poser pour vous juste vous vos yeux et votre appareil… un régal ! J

Il est intéressant de voir les codes du carnaval !

 

Retour en bus a Cartagena avec Marsol

 

Voilier Cartagena -> Panama

Pour franchir la frontière avec le Panama, puisque c’est impossible par le sol, effectuer une croisière sur un voilier pendant plusieurs jours est une des options.

Et personnellement, j’ai adoré. Un souvenir incroyable !

Voici pour les détails pratiques.

A noter que cela m’a pris plusieurs jours pour faire les recherches sur les voiliers, les capitaines/réputations et réserver.

Les 3 compagnies à contacter :

  • BlueSailing
  • SailingPanama – captain jack’s : avantage, ils offrent une nuit d’hotel à l’arrivée au panama si réservation via leur site
  • Mamallena : ils ont un hotel a cartagena et à portobello… pratique !

Captain Jack’s et Mamallena proposent à peu près les mêmes bateaux.

L’idéal est d’envoyer un mail à chacun, en précisant quel type de croisière vous voulez (peu de monde ou bcp de monde, party boat ou plutôt chill out boat, quel type de capitaine, etc.) avec les dates souhaitées. Ils vous proposeront les options adéquates.

Les points à regarder :

capacité du bateau,

prix (généralement 550USD pour 5 jours),

point d’arrivée (selon si vous arrivez à Carti, Porvenir ou Portobello, il vous coûtera plus ou moins cher de rejoindre panama city). Environ 5-10USD de Portobello, 47USD de Porvenir.

type de bateau : si vous voulez vraiment éviter d’être malade, un catamaran est une meilleure option

et surtout la réputation. Pour cela, faites vous faire une sélection par les compagnies, puis regardez/flânez/investiguez sur les blogs pour avoir des feedbacks.

 

Mon expérience :

D’après les retours que j’ai, le WildCard est un très bon bateau, avec un très bon capitaine. Mais les dates ne collaient pas pour moi

On m’a proposé le Mintaka. Mais d’après mon investigation, la personnalité du capitaine – allemand – ne me plaisait pas (tendance à parler surtout en allemand, si vous avez des germanophones sur le bateau, ça limitera les conversations, et tendance à ne pas très bien parler à sa femme, la cuistot…)

Puis l’Ave Maria. Capitaine australien. A l’air bien. Mais le temps que je me décide, il était complet (2 semaines avant !)

Au final, mon choix s’est porté sur le bateau « Sailing Koala » avec le capitaine Fabian Arcila, un Colombien. Ce fut une des expériences les plus inoubliables de mes (nombreux) voyages. Vraiment génial !

Déjà l’agence BlueSailing est top, avec des personnes qui gèrent très bien l’avant et l’après, très disponibles.

L’agence est dans getsemani, facile d’accès !

 

Le voyage en lui-même :

Fabian est un super capitaine. A la fois très drôle et très pro (il ne boit pas à bord, c’est visiblement un des rares), il sait ce qu’il fait puisqu’il fait cette croisière depuis 18 ans. Et ça se ressent J

Il avait pour l’épauler à bord son fils, et un super génial cuistot argentin super sympa, Daniel.

La bouffe a été topissime.  Repas avec « lobsters »  (best ever !), bbq, burgers, pâtes, tacos, salades, pancakes délicieux au ptit dej…

Les quantités toujours bien : on avait toujours de quoi se resservir, il faisait attention à ce qu’on est toujours tout ce qu’on voulait. Impossible d’avoir faim sur ce bateau J

 

Les premières 30 heures, c’était la haute mer.

Quelle expérience !

Consommation de Dramamine pour tout le monde (anti mal de mer, efficace !). mais ça n’a pas empêché tout le monde d’être malade… sauf moi J il faut reconnaître qu’on a eu un temps particulièrement coriace, avec des vagues de 7-8mètres !

Manger sur le pont dans ces conditions était un véritable défi. Très drôle 🙂

Nous fûmes même accompagnés par un groupe de dauphin la 1e journée… magique !

Puis 3 jours au milieu d’îles paradisiaques…

J’ai eu la chance d’être dans un groupe top.

Bref je recommande ce trip.

Et  si vous avez l’opportunité de voyager avec le Sailing koala, foncez les yeux fermés !

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *